Philippe Morando Editions /  Epm-Editions développement personnel, bien-être, épanouissement Votre caddie
Qui est Philippe Morando ? Livres Cd & cassettes audio Entretiens avec P. Morando Conseils de la semaine Méthode ATP Formations  
  Nouveautés | Promotions | Best-sellers | Par rubriques
Livres » Ce que vous devez savoir pour vous protéger des sectes
Ce que vous devez savoir pour vous protéger des sectes

Ce que vous devez savoir pour vous protéger des sectes

Auteur : Philippe Morando
Edition :
14,19 €   14,94 €
Type de produit : Livre
Mots clés : sectes , dérive sectaire , sectarisme , fanatisme , dogme , virus sectaire

Qui peut se croire à l'abri du danger sectaire ?
Philippe MORANDO nous montre bien, dans ce livre, que nous sommes tous, d'une façon ou d'une autre, de bons candidats pour une secte. Face au mal sectaire, la meilleure défense dont nous disposons est encore la prévention. Pour ne pas tomber dans le piège d'une secte, il nous faut posséder certaines cartes, certains outils. Et les outils les plus efficaces, les plus adaptés, les plus faciles à mettre en oeuvre, nous dit l'auteur, sont des outils d'ordre psychique. D'une manière très sûre, cet ouvrage nous explique comment développer et mobiliser ces atouts psychiques qui feront office d'anticorps pour lutter contre le virus sectaire.
FICHE DÉTAILLÉE EXTRAIT DU LIVRE SOMMAIRE L'AUTEUR
Date de parution 01-05-1998   Prix HT 0,00 €
Nombre de pages 174 Référence Philippe Morando Editions LEPMSEC001
Tva EAN 9782908900309
Comme nous l’avons déjà remarqué, les critères auxquels on se réfère généralement pour détecter une secte sont avant tout des critères symptomatiques qui incitent aux amalgames. Or ces amalgames nous font commettre des erreurs graves, préjudiciables à une recherche objective, rigoureuse et honnête de la réalité, de la vérité. C’est ainsi que chacun en vient à soupçonner tout le monde. En instaurant ce climat de suspicion généralisé, on peut en effet espérer repérer de vraies sectes mais en même temps, on éclabousse beaucoup de gens sans pour autant stopper le phénomène sectaire et le développement des sectes.

Il est donc souhaitable d’utiliser plutôt les critères de base du sectarisme : on permettra ainsi à chacun de mieux comprendre et de mieux combattre le phénomène sectaire.

Pour stopper le virus sectaire, il est capital de disposer avant tout de caractères de base et non pas de caractères symptomatiques.

Le sectarisme constitue ce critère de base. Il peut sembler ridicule, évident, superflu d’énoncer un tel critère et pourtant il n’a jamais été mis en avant comme caractère fondamental, comme structure première d’une secte. Nous allons voir d’ailleurs qu’il entraîne toute une série d’autres caractères qui lui sont liés et qu’il se repère bien plus facilement et bien plus rapidement que les critères utilisés habituellement.

Le sectarisme, lui -même, se manifeste par un certain nombre de caractéristiques :

1) L’intolérance

L’intolérance, d’après le dictionnaire, se définit comme la «tendance à ne pas supporter, à condamner ce qui déplaît dans les opinions ou la conduite d’autrui». C’est donc une tendance à ne pas accepter que les autres puissent être différents de soi et cette attitude est, somme toute, très répandue.

Si nous osons nous regarder en face honnêtement, sans faire l’autruche et sans avoir de préjugés, nous pourrons constater que nous sommes tous plus ou moins intolérants. Qui peut se considérer assez parfait pour ne pas avoir ce genre de comportement de temps à autre ? Notre intolérance, si légère soit-elle, est toujours quelque peu gênante et dangereuse mais ce qui va devenir très dangereux, c’est l’intensité de l’intolérance.

En effet, l’intolérance, lorsqu’elle devient une pratique fréquente et quotidienne, lorsqu’elle s’érige en institution, lorsqu’elle s’organise en règle, en coutume de vie, lorsqu’elle se transforme en philosophie de vie, lorsqu’elle devient une valeur reconnue et approuvée, est une attitude particulièrement nuisible et préjudiciable. Si l’individu ou le groupe d’individus qui en fait preuve s’entête et persiste dans son comportement, s’il s’en vante et en tire fierté, s’il est à ce point fanatique qu’il ne peut plus s’observer, reconnaître ses excès et ses erreurs, se remettre en question, s’il vit dans une sorte d’automatisme, de conformisme, d’inconscience, alors il y a danger pour cet individu ou ce groupe mais aussi pour les autres, pour la société. C’est le côté instinctif, le côté animal, la barbarie en quelque sorte qui mène cet individu ou ce groupe d’individus et les con-séquences qui en découlent peuvent être catastrophiques.

2) Le rejet de l’extérieur

L’intolérance aboutit alors à un rejet irréversible et sans nuance, avec condamnation de tout ce qui n’est pas sa propre vérité ou la vérité dictée par le groupe.

3) La haine de ce qui est étranger à ses croyances

Le rejet, l’intolérance, provoquent bien souvent un sentiment de haine pour tous ceux qui ne partagent pas les mêmes valeurs, les mêmes idées que soi ou que celles admises par le groupe.

4) L’absence de bienveillance, de respect de la personne humaine.

A propos de cette caractéristique, soulignons tout de suite qu’il ne faut pas confondre bienveillance et chaleur humaine. L’amour fraternel, voire l’amour de solidarité n’est pas obligatoirement un amour bienveillant et respectueux de la personne humaine.

Certains amours fraternels sont des amours de clan où l’on aime ceux de son groupe et l’on rejette les autres. L’amour fraternel de clan, affectueux et chaleureux, permet à ses membres de se sentir plus forts. Et cette force est bien souvent galvanisée et renforcée par un rejet de tout ce qui ne fait pas partie intégrante du clan. La haine et la diabolisation des autres font de ceux-ci des ennemis qu’il faut soit éviter, soit détruire.

La bienveillance, le respect de la personne humaine sont peut être des attitudes moins démonstratives, mais elles sont équilibrées. La bienveillance se pratique vis-à-vis de tous, envers les personnes de son groupe comme envers celles extérieures au groupe. De même, le respect de la personne humaine consiste à prendre en considération la vie des autres et la qualité de leur existence, qu’ils fassent partie de notre groupe de pensée ou non.

5) La soumission

Il s’agit de la soumission aveugle aux autres et en particulier aux dirigeants, de l’obéissance à des mots d’ordre ou à des règles précises incontournables et qui ne doivent pas être contestées. Cette caractéristique fait partie du comportement sectaire car elle nous prive de l'exercice de notre libre arbitre. Elle nous fait agir d'une manière automatique et à l'encontre de toute ouverture d'esprit, de toute possibilité de remise en question et d'amélioration de la qualité de notre vie. Nous verrons, au chapitre 4, qu'elle se rattache à une forme de sectarisme que l'on peut qualifier de passif.

On s’aperçoit que ce critère caractérise le comportement de nombreux groupes politiques, idéologiques, religieux. Le type de relations qui existe à l’intérieur de certaines entreprises ou à l’intérieur de l’armée correspond à ce critère de soumission aveugle et d’obéissance sans discussion à des mots d’ordre venant d’en haut. Par peur de perdre leur travail, de ne plus pouvoir nourrir leur famille, d'être renvoyé ou condamné, certains employés d'entreprises, certains militaires se soumettent aveuglément aux directives de leurs supérieurs, même si ces directives les réduisent à l'esclavage, à la destruction de leur santé, à l'accomplissement d'actes nuisibles envers les autres.

Nous-mêmes, nous pouvons nous soumettre aux autres en certaines circonstances, pour obtenir, en retour, des satisfactions primordiales à nos yeux. Lorsque nous sommes amoureux et que nous vivons instinctivement sans réfléchir, lorsque nous ne nous observons pas, lorsque nous nous contentons de vivre d’une manière automatique, lorsque nous faisons l’autruche, lorsque nous agissons sous l’emprise de peurs ou de programmations négatives de l’enfance, lorsque nous cherchons à acheter l’amour de quelqu’un en nous soumettant à tous ses caprices, ne sommes-nous pas en train de nous comporter d’une manière sectaire ? Pour ne pas perdre l’amour de l’autre, il nous arrive de nous rabaisser, de nous nous humilier, d’accepter les blessures, d’obéir sans discuter. Celui qui est membre d’une secte obéit et se soumet car il tient à garder l’estime et l’amour du groupe.

Pour ne pas nous retrouver seuls, pour ne pas nous sentir rejetés, nous pouvons accepter d’obéir à des mots d’ordre même si ces mots d’ordre peuvent nous nuire ou nuire aux autres .

6) L’exploitation

L'individu sectaire, le groupe sectaire ne tiennent pas compte de la liberté de penser et d'agir de l'autre, de ses besoins, de son existence. Le fait d'exploiter les autres, c'est se dénier à soi-même et dénier aux autres toute possibilité d'évoluer, de changer en êtres libres et responsables. Nous aurons l'occasion d'étudier plus en détail cette forme de sectarisme au cours du chapitre 4.

- La crédulité des personnes, en particulier dans une secte, est exploitée dans le but de leur soutirer de l’argent, des services, de l’amour. Lorsque l’on vit dans l’inconscience, on est, en effet, facilement crédule et victime des autres.

A chaque fois que nous ne nous respectons pas, à chaque fois que nous nous déresponsabilisons, à chaque fois que nous préférons renoncer à notre libre arbitre, à notre capacité de décider, à notre faculté de nous construire et de nous améliorer, nous devenons le jouet de toute circonstance, de tout être humain. Nous attirons les circonstances qui feront de nous une victime, et nous risquons de tomber sous l’emprise d’êtres qui profitent de nous.

Mais nous pouvons aussi, à l’opposé, nous sentir trompés par n’importe qui ou par n’importe quoi. Même des êtres honnêtes et respectueux peuvent nous apparaître comme des exploiteurs ou des profiteurs. Ce fait peut sembler paradoxal à première vue et pourtant, une même personne peut être à la fois crédule dans certains domaines et méfiante dans d’autres domaines. Quelqu’un de crédule adhèrera très facilement à ce qui lui est dit, car il ne fait pas intervenir son esprit critique. Il manifestera en quelque sorte une confiance exagérée dans les autres. Quelqu’un de méfiant, à l’inverse, sera constamment sur la défensive, avec un esprit critique toujours en éveil. Il utilise, lui, son esprit critique de manière excessive et inappropriée. Comment ces deux tendances peuvent-elles se trouver réunies en un seul individu ?

Prenons un exemple pour mieux comprendre cette contradiction apparente : comme j’ai pu le constater maintes fois, des personnes ayant des conceptions matérialistes sur la vie sont toutes disposées à croire aveuglément certains propos dès l’instant où elles les lisent dans des revues scientifiques. Elles ne mettent pas en question une seule seconde les théories énoncées, même si celles-ci ne semblent pas cohérentes, même s’il est évident qu’une erreur s’est glissée dans le texte écrit par le journaliste. L’inverse est vrai également : des personnes passionnées par la spiritualité croiront aveuglément tout ce qui touche ce domaine mais se montreront extrêmement méfiantes et réticentes dès qu’il s’agira de propos scientifiques.

Chacun de nous pourra trouver des exemples tirés de sa propre expérience, où il se révèle crédule en certaines circonstances et méfiant en d’autres occasions. Le fait est que nous sommes facilement crédules quand ce qui nous est présenté répond à nos envies, à nos besoins, à nos désirs. Et nous sommes méfiants dans le cas inverse : si ce qui nous est dit nous dérange ou ne correspond pas à notre attente, notre réaction instinctive sera celle de la méfiance.

- La méfiance est malgré tout un mécanisme naturel. Elle représente une sorte de signal. Elle nous avertit que quelque chose d’inhabituel se déroule, quelque chose qui n’est pas conforme à ce que nous avons l’habitude d’accepter ou de vivre. Elle nous signale qu’il y a un danger potentiel. Autrement dit, la méfiance est une réaction instinctive face à l’inconnu. Mais dès que nous apprivoisons, dès que nous apprenons à connaître ce qui nous inquiétait et nous maintenait sur le qui-vive, notre méfiance s’évanouit. La méfiance est donc forcément liée à notre niveau de conscience. Un individu qui possède un degré de conscience suffisant ne manifestera pas fréquemment de la méfiance car il connaît les tenants et les aboutissants des choses et il aura de ce fait une attitude adaptée à la situation. Lorsque l’on a une conscience un tant soit peu élevée, on est capable d’observer les choses du dessus et cette attitude mentale dépasse la réaction instinctive, elle dépasse les réflexes.

La crédulité, elle, témoigne d’une confiance excessive vis-à-vis d’autrui. Cette faiblesse vient également d’un manque de conscience. Nous nous laissons entraîner par ce que l’on nous dit sans chercher à savoir si cela est juste, cohérent, fiable, digne de respect. Notre esprit critique, notre libre arbitre ne s’exercent pas et c’est notre inconscient qui mène le jeu [...]




PRÉFACE

ET LA CONTAMINATION CONTINUE...

DES SOLUTIONS ILLUSOIRES
Les critères de la commission
Analyse des dix critères
Des symptômes non révélateurs

DANS LE BROUILLARD DES SECTES
Les principes en vigueur dans les sectes
Buts et conséquences de la stratégie sectaire
Des ressemblances frappantes
Où se trouve la différence ?

COMMENT DÉTECTER UNE SECTE ?
Les véritables critères de base

LES RACINES DU MAL
Qui est le futur adepte d'une secte ?
Les deux grandes formes de sectarisme
La prédisposition sectaire
Qui est responsable ?
Tous de bons candidats pour une secte ?
- Notre fameuse bonne conscience
- La puissance du groupe
La cause première
Comment acquiert-on une mentalité sectaire ?
Quels sont les critères d'un comportement sectaire ?
Il n’y a pas de fumée sans feu ...
Notre ennemi n°1

VÉRITÉ ... ÉTERNITÉ ...
Le sacré et le dogme
- Le droit de contester, de ne pas être d’accord avec l’enseignant ou le maître
La vérité
- Nos cinq sens peuvent-ils nous tromper ?
- Une vérité ou des vérités ?
Vérité ou certitude ?
A chacun sa vérité
La vérité du moment
- La vérité doit être un instrument de libération et non pas d’oppression

COMMENT SE PROTÉGER DES SECTES ?
Quelles solutions utiliser ?
- Fortifier nos défenses psychiques
- Comment choisir ?
- Notre intelligence mise en doute
- Augmenter notre degré de conscience
- Un système de valeurs bien particulier
Un système de valeurs universel reconnaissable par tous
Des moyens complémentaires

COMMENÇONS PAR LE COMMENCEMENT !
Que faut-il changer ?

ET ALORS ?
Philippe MorandoSpécialiste en développement personnel, Philippe MORANDO est l’auteur de plusieurs best-sellers qui ont aidé des milliers de lecteurs à améliorer leur existence. Les recherches qu’il a menées et son expérience, en tant que thérapeute depuis plus de 30 ans, lui ont permis d’acquérir une vision cohérente des processus qui régissent les comportements humains. Tout son travail consiste à donner à chacun les atouts nécessaires pour ne plus subir les événements et pour devenir l’artisan de sa vie.Les connaissances transmises dans ses ouvrages sont avant tout pratiques et accessibles à tous : chacun peut en vérifier le bien fondé et les appliquer facilement dans la vie quotidienne, quelle que soit son appartenance sociale, idéologique ou religieuse.

Philippe MORANDO a également réalisé et enregistré des documents video et des audio de relaxation et de dynamique mentale. Ces documents video et ces audio répondent à de réels besoins face aux exigences du monde moderne. Ils permettent de combattre le stress et apportent dynamisme, calme, assurance, efficacité, qualités indispensables au bien-être et à la réussite.

L'auteur anime aussi des conférences et des séminaires de portée universelle. Il est conférencier et membre d’honneur de l’Office Commun de Formation Européenne.

> Plus d'informations sur Philippe Morando
> Le blog de Philippe Morando

Voir aussi


Vos pouvoirs secrets et la maîtrise de votre destin 18,69 €


Votre bonheur au quotidien 19,55 €

Nos livres par rubriques
» Eliminer le stress
» Triompher des obstacles
» Meilleures performances
» Comprendre votre destin
» Pour mieux dormir
» Triompher d'habitudes nocives
» Augmenter sa vitalité
» Best-sellers
» Nouveautés
» Promotions

Notre catalogue par rubriques
» Eliminer le stress
» Triompher des obstacles
» Meilleures performances
» Comprendre votre destin
» Pour mieux dormir
» Triompher d'habitudes nocives
» Augmenter sa vitalité
» Best-sellers
» Nouveautés
» Promotions
Email :
Mot de passe :
> Mot de passe perdu
> Créer un compte
La Méthode complète
Des solutions concrètes, à la portée de
tous, face aux multiples problèmes
de la vie quotidienne.

Les 2 livres = 34,00€
au lieu de 37,75 €
Le célèbre Best-seller de
P. Morando (Album 4 CD)
Pack Vos pouvoirs secrets Livre + Album 4 CD
Offre Spéciale
39 €
(au lieu de 65 €)
soit - 40 %
© 1994 - 2018 PM Editions
Philippe Morando Editions
42, rue Monge
75005 PARIS
Magasin et librairie en ligne
Développement personnel
Bien-être
Epanouissement
Inscription & désinscription à la newsletter
Conditions Générales de Ventes
Paiement sécurisé avec Paybox
Contacts
Sites partenaires
Plan du site
Crédits
Accueil
Qui est Philippe Morando ?
Livres
Cd & cassettes audio
Pack
Conseils de la semaine
Cours ATP
Formations
Eliminer le stress
Triompher des obstacles
Meilleures performances
Comprendre votre destin
Pour mieux dormir
Triompher d'habitudes nocives
Augmenter sa vitalité
Best-sellers
Nouveautés
Promotions